bergerie ruinée de Liccioghia

Répondre


Cette question est un moyen d’empêcher des soumissions automatisées de formulaires par des robots.

Les BBCodes sont désactivés
Les smileys sont désactivés

Revue du sujet
   

Étendre la vue Revue du sujet : bergerie ruinée de Liccioghia

Re: bergerie ruinée de Liccioghia

par Mamée » 04 avr. 2018, 06:41

Certaines niches avaient en effet d'autres usages, en particulier les plus petites à l'intérieur des bâtiments (outils, bougeoir, pot à sel...)

Comme les paysans les faisaient eux-mêmes, il y avait plein de sortes de ruches de formes différentes en bois et en paille comme celles que l'on voit là :
http://www.passionprovence.org/archives ... 78134.html
Et ils construisaient parfois des niches de tailles différentes pour les ruches, les ruchettes et celles qui avaient une rehausse.

Re: bergerie ruinée de Liccioghia

par SQFP.info » 31 mars 2018, 13:22

Ce qui me semble curieux, c'est que ces niches ont des dimensions très variables, parfois très modestes ; et d'autre part, les témoignages ethnographiques et toponymiques d'une production de miel et cire (récolte en milieu naturel, ou ruchers en bois évidé "arnaghji") sont plutôt dans les vallées, au niveau des villages.

Re: bergerie ruinée de Liccioghia

par Mamée » 31 mars 2018, 13:04

Avant l'avènement des industries pétrolières et sucrières il y avait des ruchers de toutes tailles partout en Europe car on utilisait une énorme quantité de cire et de miel.
Tu trouveras de très belles photos de ruchers provençaux sur cette page : http://randojp.free.fr/0-Diaporamas/Faune/Faune2.html
Mais depuis une cinquantaine d'années on en retrouve partout : Angleterre, Italie, etc. En Bretagne ils sont parfois en granit et en terre crue en Normandie.
Il existe aussi un autre type de rucher corse horizontal ! LIEN MORT

Re: bergerie ruinée de Liccioghia

par SQFP.info » 31 mars 2018, 02:22

Bonjour,
non, pas de cheminée, comme indiqué sur la fiche. Il faut monter au Galghello pour espérer se réchauffer...

Pour la source, en supposant que le point d'écoulement ne soit pas perdu, elle serait à refaire entièrement... après un sérieux démaquisage (là où l'on recoupe le lit du ruisseau, il faut ramper en remontant sous un tunnel d'épineux et quelques troncs morts, jusqu'à un point où de l'humidité suinte...)

Des ruches ? Je n'y avais pas songé. On trouve ce style de niches de rangement, de toutes dimensions, dans les murs de très nombreuses bergeries (p.ex. au Ceppu).

Re: bergerie ruinée de Liccioghia

par Mamée » 28 mars 2018, 12:07

Y a-t-il une cheminée dans cet abri et la source est-elle réparable ?
Outre ce qui est cité (bergeries en ruines, enclos à bétail, ruines de caves à fromage et une cabane de berger non fermée), il me semble qu'on aperçoit aussi 2 loges à ruches à gauche de la photo.

bergerie ruinée de Liccioghia

par refuges.info » 21 juin 2015, 23:28


Haut