Mode d'emploi des refuges gardés

Poser des questions, débattre d'évolutions, étendre les zones, organisations diverses du site, partenaires...
Nicolas Masson
Messages : 290
Enregistré le : 14 déc. 2005, 13:33

Mode d'emploi des refuges gardés

Message par Nicolas Masson » 02 avr. 2007, 19:24

Comme promis lors de la rando refuges.info III, voici un premier jet de mode d'emploi pour les refuges gardés.

Tous commentaires sont les bienvenus...


Le Gardien de Refuge
--------------------

Le gardien n'est pas un hotelier restaurateur.

Il connait les randonnées et les courses autour de son refuge, et peut vous renseigner sur les conditions et les difficultés.

En haute montagne, le gardien surveille la progression des cordées et attend leur retour : il peut être le premier maillon pour le déclenchement et la coordination des secours en cas de pépin.


Avant d'arriver
---------------

Il est obligatoire de réserver à l'avance

Le numéro de téléphone d'un refuge gardé est en général indiqué sur sa fiche dans refuges.info. Si ce numéro est manquant ou inexact, n'hésitez pas à compléter la fiche du refuge.

Lors de la réservation, il peut être utile de préciser au gardien l'itinéraire ou la course qu'on envisage.

En cas d'annulation vous n'oublierez pas de rappeler le refuge pour signaler votre désistement.


En arrivant
-----------

Il est prudent et poli d'arriver le plus tôt possible.

On ne rentre pas dans le refuge avec ses grosses chaussures de montagne, et son matériel d'alpinisme (piolets, crampons etc.) ou de ski.

Certains refuges ont un sas prévu pour se déchausser et entreposer le matériel d'alpinisme.

Des chaussons (sandales, sabots etc.) sont généralement mis à votre disposition pour vous déplacer à l'intérieur du refuge.

Dès votre arrivée présentez vous au gardien.
Il vous attribuera votre place dans le dortoir, et vous indiquera les heures de diner (il peut y avoir plusieurs services les soirs d'affluence), les heures de réveil et du petit déjeuner.
Dans les refuges de haute montagne il y a souvent plusieurs réveils étalés en fonction des courses.
Les petits déjeuners sont généralement préparés la veille au soir c'est pourquoi le gardien vous demandera dès votre arrivée ce que vous prendrez le lendemain matin (thé, café...)

A cette occasion le gardien vous donnera en fait toutes les autres consignes pour votre séjour dans le refuge.


Payer
-----

Demandez au gardien à quel moment il souhaite que vous régliez votre note. Le moment venu, n'oubliez pas votre justificatif si vous avez droit à une réduction. Pour une raison que je vous laisse imaginer le gardien préfère souvent être payé en liquide.


Les repas
---------

Le gardien vous indiquera votre place à table.
Vous devrez aider à mettre le couvert, à débarasser et à nettoyer votre table à la fin du repas.

Les repas sont habituellement copieux, et il est généralement possible d'obtenir du rab en demandant poliment au gardien, ou en proposant de terminer le plat de la table d'à côté.

Avant de porter un jugement sur la qualité du repas, n'oubliez pas que dans les refuges isolés en montagne, les produits frais sont portés à dos d'homme. C'est pourquoi les gardiens ne peuvent pas s'approvisioner tous les jours au marché et sont obligés d'utiliser des conserves. De même le pain ne sera pas forcément frais du jour.


Le dortoir
----------

La politesse élémentaire commande de respecter le sommeil des autres, et ce à toute heure : des alpinistes qui sont partis (ou qui vont partir) au milieu de la nuit pour une course peuvent profiter de l'après-midi pour une sieste.

Le matin, il faut plier et ranger soigneusement les couvertures


La salle commune
----------------

En dehors des heures de repas, la salle à manger est le lieu de séjour et de convivialité du refuge. Des revues et des jeux (dés, cartes...) se trouvent souvent à votre disposition. Vous veillerez évidemment à les traiter avec soin.


Le hors-sac
-----------

Les repas "hors-sac" pourront être préparés et pris à l'endroit et à l'heure que le gardien vous indiquera. Selon les refuges vous pourrez utiliser une partie du matériel (vaisselle etc.) du refuge.

Dans certains refuges, il est possible de bivouaquer à proximité mais le gardien pourra vous demander une participation pour l'utilisation des infrastructures du refuge.


Les sanitaires
--------------

Dans un refuge isolé en montagne, l'eau courante, l'eau chaude et le tout-à-l'égout ne vont pas de soi.
Les installations sanitaires, WC, lavabo, douches etc. sont donc souvent spartiates et peuvent être sous-dimensionnés par rapport à l'affluence du refuge. Vous saurez vous y adapter et ne pas monopoliser les installations.

N'oubliez pas que prendre une douche par jour n'est pas une nécessité vitale, mais un luxe superflu.


En partant
----------

En quittant le refuge vous n'oublierez pas d'emporter tout ce que vous avez amené, y compris vos sacs poubelles, et vous n'oublierez pas non plus de saluer et de remercier le gardien.

Nicolas Masson
Messages : 290
Enregistré le : 14 déc. 2005, 13:33

Message par Nicolas Masson » 17 avr. 2007, 20:35

Alors ?
Personne n'a rien à dire ?

Youpi !
J'ai fait tout juste du premier coup !

Avatar du membre
Claude Mauguier
Messages : 1576
Enregistré le : 08 avr. 2011, 15:31
Localisation : Isére

Message par Claude Mauguier » 18 avr. 2007, 15:30

Nicolas Masson a écrit :Alors ?
Personne n'a rien à dire ?

Youpi !
J'ai fait tout juste du premier coup !
Je crois bien que c'est le cas ! Parfois, l'évidence des choses ne laisse plus de place au doute ou à la dispute (dans le sens philosophique du terme).
D'autant que ce texte est surtout lu par des convaincus ....
J'adopte à main levée, pour moi tu as l'imprimatur.
Mais pour la légitimité de la chose il serait bon que, disons 50%, parmi MM les modos émettent un avis. Qu'on ne vienne pas t'accuser de manier l'oukase à tour de bras...On finit toujours par être le stalinien de quelqu'un, sinon :wink: [/i]

thierry
Messages : 81
Enregistré le : 14 févr. 2005, 13:45
Localisation : Drôme

Message par thierry » 18 avr. 2007, 17:19

J'interprète peut-être mal, mais... je trouve l'allusion au fait que les gardiens préfèrent être payés en liquide assez limite :? (et en ce qui concerne mon expérience pas justifiée)

Par ailleurs, peut-être préciser qu'en période de non gardiennage pas mal de refuges demeurent payants et qu'un tronc est en général prévu à cet effet ?

Nicolas Masson
Messages : 290
Enregistré le : 14 déc. 2005, 13:33

Message par Nicolas Masson » 18 avr. 2007, 18:18

j'interprète peut-être mal, mais... je trouve l'allusion au fait que les gardiens préfèrent être payés en liquide assez limite (et en ce qui concerne mon expérience pas justifiée)
Ne soyons pas aveugles : une partie des revenus des gardiens n'est pas déclarée. Et les "aides" (porteurs, serveurs, plongeurs) travaillent bien souvent "au noir".

J'avoue que la tournure :
Pour une raison que je vous laisse imaginer, le gardien préfère souvent être payé en liquide.
était une provocation de ma part.
Je m'étonnais qu'elle n'aie pas fonctionné plus tôt.
(mais je ne m'étonne pas qu'Artos n'y aie rien trouvé à redire - pour lui, j'aurais dû glisser une allusion aux marmottes ou aux fumeurs)

On pourrait laisser :
Demandez au gardien à quel moment il souhaite que vous régliez votre note. Le moment venu, n'oubliez pas votre justificatif si vous avez droit à une réduction. Le gardien préfère souvent être payé en liquide.
Et ajouter, (je n'y pense que maintenant -comme quoi tout n'était pas parfait) :
La plupart des refuges ne peuvent pas accepter les paiements par carte bancaire
ce qui donnerait un innoncent et consensuel :
Demandez au gardien à quel moment il souhaite que vous régliez votre note. Le moment venu, n'oubliez pas votre justificatif si vous avez droit à une réduction. La plupart des refuges ne peuvent pas accepter les paiements par carte bancaire, et le gardien préfère souvent être payé en liquide.

thierry
Messages : 81
Enregistré le : 14 févr. 2005, 13:45
Localisation : Drôme

Message par thierry » 18 avr. 2007, 23:44

ça me convient mieux comme ça ;) ; c'est un principe, je réponds toujours au provocations 8)
Je ne doute pas qu'il y ait une part de black dans le c.a. des gardiens de refuges, comme dans bien d'autres professions d'ailleurs (et j'en sais quelque chose, j'ai arrêté pas mal de bilans de bars, pizzerias et autres maçons :roll: ). Mais à titre personnel je trouvais que ce commentaire un peu trop 'personnel' n'avait pas grand chose à faire dans une charte à la destination du public. De toutes façon il y a toujours une part de client qui paye spontanément en liquide (pour écouler les fruits de quelque activité souterraine sans doutes :lol: ), d'autant plus que comme souligné peu de refuges acceptent les cartes bancaires.

Avatar du membre
Claude Mauguier
Messages : 1576
Enregistré le : 08 avr. 2011, 15:31
Localisation : Isére

Message par Claude Mauguier » 19 avr. 2007, 08:05

thierry a écrit : Je ne doute pas qu'il y ait une part de black dans le c.a. des gardiens de refuges,
Cette pratique était monnaie courante (si on veut...) dans certains refuges italiens. Je mets "certains", puisque les lois de la statistique m'interdisent un terme plus incisif et global. La "note" se résumant à un morceau de papier arraché d'un carnet, sans en-tête ni cachet d'aucune sorte. Et pourtant il s'agissait de refuges du CAI, avec obligation statutaire de remettre une facture standard avec références, TVA etc. Mais en Italie la fraude atteint des sommets himalayens : la différence, c'est que ça se voit, que tout le monde s'en fout et que les gens chargés de réprimer sont aussi corrompus ou impuissants que les autres. De toute manière leur sagesse a toujours été de proclamer qu'un peuple ne saurait être vertueux tandis que ses élites ou ses dirigeants affichent une pourriture d'une constance à toute épreuve.
Ça a peut-être changé....l'espoir fait vivre

Avatar du membre
yip
Messages : 358
Enregistré le : 09 mars 2004, 00:32

Re: Mode d'emploi des refuges gardés

Message par yip » 22 avr. 2007, 21:35

Le Gardien de Refuge
--------------------

Le gardien n'est pas un hotelier restaurateur.

Il connait les randonnées et les courses autour de son refuge, et peut vous renseigner sur les conditions et les difficultés.

En haute montagne, le gardien surveille la progression des cordées et attend leur retour : il peut être le premier maillon pour le déclenchement et la coordination des secours en cas de pépin.
pas en pologne ;) le gardien est choisi sur des critères bien différents ...
enfin c'est un cas particulier

je propose de rajouter (sur l'initiative de thierry) :
Périodes d'ouverture et "refuge d'hiver"
----------
Rares sont les refuges ouverts 365 jours par an. Il est impératif de se renseigner pour ne pas trouver porte close et passer la nuit dehors. Le site www.refuges.info doit comporter les informations nécéssaires pour cela.
Certains refuges sont partiellement ouverts même en basse saison, lorsque le gardien n'est pas présent. Le paiement des nuitées se fait alors souvent via un tronc à l'intérieur du local. (un tarif réduit est évidemment appliqué, suivant les équipements mis a disposition).
En partant
----------

En quittant le refuge vous n'oublierez pas d'emporter tout ce que vous avez amené, y compris vos sacs poubelles, et vous n'oublierez pas non plus de saluer et de remercier le gardien.
je serais d'avis d'enlever la dernière phrase, pour ne pas être trop moralisateur. c'est naturel, et pour les gens chez qui cela ne l'est pas, on y peux pas gd chose.

Avatar du membre
sly
Messages : 3417
Enregistré le : 29 févr. 2004, 18:59
Localisation : Chambéry - Savoie
Contact :

Message par sly » 10 juil. 2009, 13:04

2 ans plus tard, je ressort ce dossier pour cette fois je l'espère, l'intégrer ailleurs que dans une page lointaine du forum.

Je suis assez d'accord sur les quelques remarques formulés, et j'en ajouterais une plus "globale"

Cette charte est très déconnecté du site refuges.info, je veux dire par là qu'elle ne s'applique pas ou ne parle qu'indirectement des commentaires qui sont attendus ou non sur les fiches.

Bien entendu, ça n'empêche pas de la mettre, c'est même une bonne chose, mais je tenterais peut-être de faire des corrections donnant une sensation d'être plus proche du "qu'attendent les randonneurs des commentaires sur refuges.info"
"pourquoi un commentaire subjectif et négatif peut ne pas tenir compte de la réalité de ces refuges"

Je vais voir comment je peux remanier

Cyril de l'Oisans
Messages : 36
Enregistré le : 30 janv. 2005, 19:18

Message par Cyril de l'Oisans » 12 déc. 2009, 11:23

thierry a écrit :J'interprète peut-être mal, mais... je trouve l'allusion au fait que les gardiens préfèrent être payés en liquide assez limite :? (et en ce qui concerne mon expérience pas justifiée)

Par ailleurs, peut-être préciser qu'en période de non gardiennage pas mal de refuges demeurent payants et qu'un tronc est en général prévu à cet effet ?
Oui, il est utile de préciser que très peu de refuges peuvent encaisser les paiements en carte bleue, cependant, il est inutile d'écrire qu'ils préfèrent du liquide (le sous-entendu est diffamatoire). Perso, j'ai toujours payé mes nuitées et repas en chèque. Sauf en zone frontalière (et encore), les chèques étrangers ne sont pas acceptés.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités