Connexion Inscription / mdp
Photo d'ambiance
Date de dernière modification de cette page: 02/12/2014

Conseils de bonne conduite en cabanes non gardées



Une cabane non gardée est un bien collectif très précieux


Un refuge, c'est un lieu qui nous est prêté le temps de profiter de son cadre, pour vivre un moment particulier, échanger, se reposer à midi ou à minuit. Il appartient à des chasseurs, des particuliers, des mairies, des associations, à l'office national des forêts ou un parc naturel qui partagent le fruit de leur travail. Pour les remercier de réparer et de construire ce dont on peut profiter aujourd'hui et pour ne pas voir fleurir des verrous sur ce partage, restons discrets en passant et donnons un coup de main.


Avant d'y aller... quelques consignes à suivre


On vérifie sur la fiche qu'il n'existe pas de clefs à aller chercher. Ce serait dommage d'arriver devant une porte close après avoir fait tout ce chemin ! En hiver cela peut vous mettre vraiment en difficulté. S'il est prévu que vous vous annonciez à la mairie, à l'office de tourisme, à l'association, etc. qui gère cette cabane ou refuge non gardé, faites-le ! Cela n'est pas une réservation au sens courant du terme (on ne peut réserver ce qui est "public" dans le sens "mise à disposition du grand public") mais permet de signaler votre présence et éventuellement de tenter d'éviter le surpeuplement du lieu. Certaines communes refuseront que vous utilisiez le bien si vous n'avez pas "réservé".
Certains lieu ne disposent pas de bois de chauffage l'hiver, même s'il est prévu de pouvoir y faire un feu pour se réchauffer (cheminée, poêle). Il faut donc penser à en monter pour son usage personnel dans ce cas là.
Un refuge, une cabane non gardés ne sont pas non plus une salle des fêtes ! D'une part parce que cette cabane est dans un lieu qui fait le plus souvent l'objet de mesures de protection particulière (parc naturel) et respecter la tranquillité de la faune est important. Vous êtes leur invité.  Mais respecter la tranquillité des autres personnes présentes qui viennent pour se ressourcer est tout aussi important. Ce lieu leur "appartient" autant qu'à vous qui venez y fêter un évènement. Cohabitez en bonne intelligence.
Le forum dédié au point où vous voulez vous rendre sur refuges.info n'est là que
 - pour vous aider à contribuer à participer à son entretien (connaître le matériel qu'il y aurait à apporter puisque vous y allez, les menues réparations à réaliser),
 - ou pour y accéder (modalités particulières si elles ne sont pas précisées sur la fiche, conditions d'enneigement et risque d'avalanche, évaluation de la difficulté ou du temps nécessaire par certains itinéraires),
 - pour connaître les ressources alentours ou l'usage possible avec de jeunes enfants
 - mais nullement pour faire une réservation ou signaler aux autres que vous y serez. Cette pratique est contraire à l'esprit dans lequel ont été créés ces lieux.

A l'arrivée au refuge: On est content, c'est correct, mmmh enfin du repos bien mérité.
Parfois ce n'est pas ça: une poubelle derrière la porte, 1cm de terre/sciure au sol, la porte est restée ouverte et donne accès à une pataugeoire, la fenêtre mal fermée a battu au vent et est cassée, la table porte encore les vestiges des derniers repas, quel dommage!
Suivre les conseils suivants permettra de participer à la longévité de ce bien collectif.


Dans le refuge



Soyez fair-play, Tachez de mieux faire.

Pas de tags imposant la trace de son passage, ni en sculpture dans le bois, ni au charbon sur les murs et encore moins en brûlant le bois à la flamme pour y "sculpter" sa trace. Il y a le livre d'or utile pour transmettre des informations aux prochains utilisateurs. S'il y en a pas, pensez à en apporter un lors de votre prochaine visite...
On respecte les affaires mises à notre disposition. Si on casse quelque chose (ça arrive): On répare, à la limite on prévient les gestionnaires.
Une fontaine qui goutte, c'est 1 litre d'eau par heure Vous êtes sauvés. Respecter le lieu lorsque la source n'est pas aménagée en évitant de piétiner dedans et surtout, surtout, on n'utilise pas de produit chimique pour l'entretien de son matériel. Cela pourrait intoxiquer les utilisateurs de la fontaine qui ne sont pas que les humains.
On partage cet espace avec les nouveaux venus, même si vous ne les connaissez pas. Ce peut être l'occasion de faire de belles rencontres en développant son sens de l'hospitalité et moins son instinct de propriété.
On n'utilise que le bois qui nous est nécessaire. Certains lieux sont dépourvus de ressources autour (forêt) et leur approvisionnement peut être très difficile. Pensez quand c'est le cas de ramasser du bois mort lorsque vous traversez une forêt avant d'arriver. Le petit bois est aussi utile pour démarrer un feu.
On respecte le sommeil des autres utilisateurs. C'est vrai que c'est excitant de partager une soirée avec d'autres personnes avec qui l'on vient de faire connaissance. On peut être entraînés par des discussions animées, par un jeu un peu bruyant... Cependant d'autres personnes présentes peuvent avoir marché toute la journée et ont besoin d'un repos bien mérité. Ils prévoient aussi peut-être de partir très tôt le lendemain matin... On n'impose donc pas son rythme aux autres, quel qu'il soit (couche-tard ou lève-tôt).
On respecte l'extérieur (une peau de mandarine reste 2-3 ans.
les besoins se font très loin car les excréments ne fondent pas comme la neige au printemps ; Ils sont une source de pollution (eau) et offensent la vue et l'odorat .

Dans tous les cas, vous êtes sensés vous conformer à la règlementation qui est en vigueur dans l'environnement où vous vous trouvez..
 - Faire un feu dehors, c'est risquer d'avoir des braises qui volent, c'est très dangereux pour l'environnement, voire interdit.
 - Respecter l'autorisation de la présence ou non de vos animaux de compagnie  


Avant de repartir pour une super journée, on pense au suivant (chacun est libre dans le respect de la réglementation) :


 - On vérifie ne rien avoir oublié aux abords du refuge et là où on a dormi (mouchoir, frontale...)
 - On range les matelas, couvertures quand il y en a (même si on reste plusieurs nuits, ce qui n'est pas autorisé partout)
 - On ne laisse pas : de nourriture périssable, ni bouteille vide, 2 à 3 bougeoirs c'est suffisant. Certains endroits, le propriétaire n'en veut pas : respectez.
 - On peut laisser : Papiers, Bougies, Allumettes pour allumer le feu, Boîtes de conserves non ouvertes, bouteille d'eau intacte, Vins non ouverts ;-) lorsque c'est autorisé.
 - On range le bois, les scies, haches à leurs emplacements. On peut aussi en apporter une s'il en manque ou alors une lame si on connait sa taille.
 - On enlève les amas de cire (table, étagères, fenêtres, murs) et on passe un coup sur la table. C'est agréable de manger sur une table à peu près  propre.
 - On met les bancs à l'envers sur la table (ça facilite le ménage et c'est la classe !)
 - On vide les cendres du foyer, puis un bon coup de balais au sol, dans la salle mais aussi sur les bat-flancs où l'on dort. Passé avant son départ, cela permet à la poussière soulevée dans l'air de se déposer avant la prochaine utilisation.
 - On écrit dans le livre d'or : où est l'eau, une souris locataire vorace, du bois, un beau point de vue, une randonnée, une curiosité… mais aussi les informations destinées aux gardes du site pour indiquer un danger, une usure, une réparation à faire... C'est autant utile pour les utilisateurs suivants que pour donner des informations aux propriétaires des lieux afin de leur signaler les problèmes importants.
 - On remporte sa poubelle, voire celles des autres… repartir avec plus que ce que l'on a monté.
 - On laisse la somme demandée dans le tronc ou à la mairie (hélicoptère, réparations,) ou on la fait parvenir à l'organisme qui s'occupe de l'entretien.
 - On Ferme et bloque les volets, fenêtres et portes pour éviter à l'eau, la neige, la poussière d'entrer. Cela contribue aussi à ne pas piéger un animal sauvage qui ne sait pas ouvrir une porte pour en sortir une fois entré.

Je peux y penser aussi :



Donner un Coup de main pour tous, pour vous aussi (la petite BA de la journée ;=) ) :

C'est le petit geste de chacun qui contribue au maintient voire à l'amélioration de ce bien collectif.
- On ramasse le bois que l'on consomme quand c'est possible. Suivant le site, il doit tenir tout l'hiver !
- Faites une réparation même si ce bien ne vous appartient pas. Il est tout de même mis à votre disposition gratuitement ; une petite réparation vaut bien le prix de la nuitée en ce lieux idyllique. Cela vous permettra aussi d'en bénéficier lors de votre prochaine utilisation. Dedans comme dehors, réparer, boucher les trous d'air au journal (le papier journal isole là où entre le froid. Brrr ça va mieux.), reclouer, faire les toiles d'araignées, faire des bougeoirs pour éviter les bouteilles vides (la classe !), etc.
- Venir faire un petit compte rendu en déposant un commentaire sur la fiche du point sur Refuges.info, surtout lorsqu'il n'y avait pas livre d'or à disposition, et/ ou que les informations présentes sur la fiche datent un peu. Cela aidera les prochains qui viendront la consulter pour préparer leur excursion avec des informations actualisées car mises à jour régulièrement.

Ce sont des petits actes qui aident à maintenir la cabane, le refuge utilisable pour les fois suivantes, les années suivantes.
Il est important de ne pas décourager les propriétaires qui mettent à notre disposition ce bien, et parce que l'on participe à l'entretenir en le respectant ceci peut être est gage de sa pérennité.

Jouissez de ce bien collectif précieux sereinement et de façon responsable pour que ces projets altruistes continuent à vivre.

Version initiale par E. Chapuis, retravaillée par sly
Version mobile API développeurs Copyleft Licence des contenus